8 faits intéressants sur la guêpe qui vous feront l’aimer!

La guêpe n’a pas la meilleure réputation.

En effet, on ne l’accueille pas chaleureusement à nos BBQ et pique-niques extérieurs. Comme vous vous en doutez, des études indiquent que la guêpe est beaucoup moins aimée que sa cousine l’abeille. Nos sentiments négatifs envers la guêpe sont vraisemblablement dus à notre manque de connaissances par rapport aux avantages importants qu’offre cet insecte au fonctionnement, à la santé et à la viabilité de la planète.

Cette bestiole travaillante est en réalité un des organismes les plus économiques et écologiques pour l’humanité. Elle pollinise les récoltes et les fleurs. Elle est aussi incroyablement efficace à gérer les populations d’insectes nuisibles.

Wask on flower @ Martin Tampier | CWF Photo Club
@ Martin Tampier | Club de photographie de la FCF

La prochaine fois que vous avez un mouvement de recul à la vue d’une guêpe bourdonnante pendant vos festivités estivales, plutôt que de sortir la tapette à mouches, pensez aux faits intéressants suivants :

  1. On retrouve des guêpes partout, sauf en Antarctique.
  2. Les guêpes se reconnaissent entre elles grâce à leurs motifs faciaux uniques.
  3. Il existe 30 000 espèces identifiées de guêpes.
  4. Les guêpes peuvent fabriquer leur propre papier pour bâtir leur nid en machant et recrachant des morceaux d’écorce.
  5. Les guêpes sociales utilisent leur dard comme moyen de défense, tandis que les guêpes solitaires utilisent leur dard et venin pour chasser.
  6. Seule la femelle a un dard et ce dard est en réalité un organe modifié de ponte d’œufs.
  7. Les guêpes sont de toutes les couleurs : rouges, orange, vertes, bleues et, bien sûr, jaunes et noires.
  8. Il est prouvé que les guêpes sont capables d’utiliser la logique pour tirer des conclusions à partir de deux éléments d’information distincts. Il s’agirait vraisemblablement de la première hypothèse que les invertébrés sont en mesure d’arriver à des déductions logiques.

Apprenez-en plus sur comment la Fédération canadienne de la faune aide nos pollinisateurs à Bannirpourlavenir.org.

 

La vie secrète des abeilles et des guêpes

Lorsque nous pensons abeilles et guêpes, nous pensons miel, piqûres et peut-être même pollinisation.

Mais ce grand groupe d’insectes nous réserve tout un monde merveilleux à découvrir.

Les abeilles et guêpes solitaires

@ Sarah Coulber | FCF

Par exemple, saviez-vous que le Canada a des centaines d’espèces d’abeilles et de guêpes? La plupart sont de nature secrète et sont tellement dociles qu’il est facile de les avoir comme voisines. Elles ont tendance à vivre en solitaire. Dès qu’elles ont pondu des œufs dans des cellules préparées à cette fin, elles les approvisionnent en nourriture et s’envolent.  Les abeilles solitaires déposent habituellement un mélange de pollen et de nectar, tandis que les guêpes solitaires déposent la proie immobile de nombreuses espèces nuisibles, incitant ainsi les chercheurs à trouver des façons d’utiliser ces alliés bénéfiques dans le domaine de l’agriculture.

Les abeilles et guêpes solitaires font leur nid à différents endroits, comme sur le sol, dans le creux d’une tige ou dans la cavité d’un morceau de bois fait par d’autres insectes.

Les abeilles sociales

Quant aux espèces sociales qui vivent en colonie et travaillent ensemble, nous pensons le plus souvent à l’abeille mellifique. On la connaît pour sa capacité à produire du miel, mais elle n’est pas indigène – elle est domestique – et bien moins efficace comme pollinisatrice que nos espèces indigènes!

@ Viv Lynch | CWF Photo ClubLe bourdon est aussi social, mais vit en plus petite colonie que l’abeille mellifique. Mais saviez-vous que le bourdon n’est pas une espèce? Il fait partie du groupe des abeilles. Le bourdon a beaucoup de poils pour l’aider à polliniser dans des températures plus fraîches. En effet, c’est souvent la seule abeille que vous verrez butiner pendant un matin froid.  Le bourdon fait aussi partie du groupe d’insectes capables de polliniser certaines plantes, comme les tomates, par vibration. Elle émet une vibration tellement forte qu’elle cause certaines espèces de fleurs à libérer leur pollen.

Les abeilles et les guêpes sont de toutes les tailles et de toutes les couleurs, ce qui peut porter à confusion lorsqu’on ne peut pas observer l’insecte de près ou qu’on ne sait pas quoi chercher. Certaines petites abeilles de couleur bleu-vert ressemblent à des mouches, tandis que le syrphe est souvent pris pour une abeille ou une guêpe. Ce groupe de mouches, aussi appelé syrphide, est également un groupe important de pollinisateurs dans le climat boréal.