Exprimez-vous et faites que l’anguille d’Amérique soit inscrite à la LEP

Les anguilles d’Amérique sont des créatures pas mal impressionnantes!

Elles nagent 5000 km de l’Ontario à la mer des Sargasses près des Bermudes pour frayer. Leur progéniture fait ensuite le long voyage de retour.

carte des anguille d'Amerique

Quand on pense à la longueur du trajet, et l’énergie qu’elles doivent dépenser pour atteindre leur but, on pourrait croire que c’est ce qu’il y a de plus difficile pour les anguilles.

Malheureusement, il y a pire.

Il y a tellement d’obstacles sur leur chemin, dont des barrages hydroélectriques et des turbines qui peuvent les tuer. En fait, ces obstacles sont tellement imposants, que leur population a chuté de plus de 99 % en Ontario.

L’avenir n’est pas rose pour les anguilles

american eel @ sean landsman

Voilà pourquoi il est si important de les inscrire à la Loi sur les espèces en péril. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada a évalué l’anguille d’Amérique et déterminé qu’elle était menacée, mais l’espèce n’a pas encore été inscrite en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Il serait tellement bénéfique de l’inscrire à la Loi; elle serait ainsi protégée. Et il va sans dire qu’elle en a de besoin!

La bonne nouvelle? Le ministère des Pêches et des Océans rédige un document pour aviser le Cabinet d’inscrire ou non l’anguille d’Amérique à la Loi sur les espèces en péril. La mauvaise nouvelle? Ça fait trois ans que le ministère travaille sur ce document, et la décision n’a toujours pas été rendue.

Il faut passer à l’action si on veut sauver l’anguille d’Amérique!

En cette Semaine des rivières et océans, nous cherchons à aider les espèces qui en ont le plus besoin.

Allez-vous envoyer un courriel au gouvernement le priant d’inscrire l’anguille d’Amérique à la Loi sur les espèces en péril?

Continuer la lecture de « Exprimez-vous et faites que l’anguille d’Amérique soit inscrite à la LEP &rquo;

Capture accessoire de l’anguille d’Amérique : information critique pour les pêcheurs à la ligne

À l’approche de la saison chaude, plusieurs pêcheurs regarnissent leurs coffres à pêche et préparent leurs cannes avec anticipation.

Plus de trois millions de personnes s’adonnent à la pêche chaque année au Canada. Pour plusieurs d’entre eux, c’est bien plus qu’une chance de savourer du bon poisson frais. Cette activité leur permet de relaxer, de passer du temps avec leurs familles et amis, et de renouer avec la nature.

Mais être un pécheur responsable, c’est aussi savoir comment manipuler de façon sécuritaire n’importe quel poisson qui s’accroche à l’hameçon – même si ce n’est pas l’espèce que vous vouliez attraper.

A closeup of an American Eel © Sarah Gough
 © Sarah Gough

L’anguille d’Amérique est un de ces poissons que l’on peut accidentellement pêcher dans le centre et dans l’est du Canada. En Ontario, les populations d’anguilles ont diminué de plus de 99 % depuis les années 80. Et puisqu’elle est considérée comme une espèce en péril en Ontario, la pêche en est interdite. Cependant, il arrive que cette espèce rare morde à l’hameçon et surprenne véritablement un pêcheur. Elle doit alors être relâchée immédiatement!

Quoi faire?

Sauriez-vous quoi faire si vous attrapiez accidentellement une anguille d’Amérique? La Fédération canadienne de la faune peut vous aider!

american eel on fishing line
Comment décrocher une anguille d’Amérique d’un hameçon @ Aline Litt

En 2018, la FCF a fait des tests pour savoir quelle est la meilleure façon de relâcher des anguilles prises de façon accessoire. Nous sommes heureux d’annoncer que toutes les anguilles d’Amérique ont survécu aux tests, peu importe si elles ont été relâchées en coupant la ligne ou en retirant l’hameçon.

Mieux encore, après une période de suivi de sept jours, 87 % des anguilles n’avaient plus ou que très peu de signes de blessures causées par l’hameçon. De plus, chez une grande portion des anguilles que l’on avait relâchées en coupant le fil, l’hameçon était tombé tout seul, les hameçons au crochet moins prononcé étant tombés plus facilement. Tout indique que les conséquences de la capture accessoire par les pêcheurs ne sont pas trop sérieuses pour l’anguille.

Bref…

La conclusion? Si vous attrapez une anguille d’Amérique, ne soyez pas intimidé – vous n’avez qu’à la relâcher!

Vous pouvez choisir entre couper la ligne ou retirer l’hameçon. Cependant, il est probablement plus facile et plus rapide de couper la ligne, car il est parfois très difficile de tenir ces longs poissons!

Apprenez-en davantage sur l’anguille d’Amérique et d’autres projets connexes.

 

Pourquoi cette tortue a-t-elle traversé la route?

Pour se rendre dans une zone humide située de l’autre côté.

C’est le printemps et les tortues sont actives, se déplaçant souvent d’une zone humide à une autre. Les femelles, notamment, recherchent un lieu où pondre leurs œufs. Ces déplacements signifient souvent que les tortues doivent traverser des routes pour se rendre là où elles veulent aller.

Au cours des deux dernières années, l’équipe des tortues de la Fédération canadienne de la faune a découvert plus de 1000 tortues décédées sur les routes de l’est de l’Ontario. C’est une mortalité phénoménale. Nous savons que la mortalité routière est une grave menace pour les tortues et nous travaillons à l’installation de clôtures aux endroits les plus critiques pour empêcher les tortues d’aller sur les routes.

Que puis-je faire?

En attendant, nous pouvons tous faire notre part en surveillant la présence de tortues sur les routes, en particulier lorsque nous conduisons dans des régions rurales proches de lacs et de zones humides. L’équipe des tortues de la FCF a sauvé plus de 100 tortues sur les routes au cours des deux dernières années. Vous pouvez aider aussi.

Tout d’abord, si vous voyez une tortue essayer de traverser la route, assurez-vous que vous pouvez l’aider en toute sécurité. Si la circulation n’est pas trop dense et que cela semble sécuritaire, stationnez-vous sur l’accotement et allumez les feux de détresse de la voiture. Regardez des deux côtés avant d’aller sur la route pour sauver la tortue. Si des voitures arrivent, ne risquez pas votre vie.

À l’exception des chélydres serpentines, il est assez facile de ramasser la plupart des tortues. Attrapez la tortue des deux mains, de chaque côté de la carapace. Il se peut que la tortue n’apprécie pas ou ne comprenne pas que vous essayez de la protéger et elle risque alors de vous griffer ou de vous faire pipi dessus, aussi préparez-vous à cette éventualité. Si vous tenez fermement la tortue à deux mains, vous risquez moins de la laisser tomber si elle vous égratigne. C’est une bonne idée de garder une paire de gants de travail dans la voiture pour protéger vos mains lorsque vous déplacez des tortues ou dans l’éventualité d’autres aventures survenant sur la route.

Déplacez toujours la tortue dans la direction vers laquelle elle se dirige. Les tortues savent où elles veulent aller. Relâchez la tortue sur l’accotement et elle s’éloignera probablement rapidement de vous et de la route. Félicitations, vous venez de sauver une tortue.

Déplacer les chélydres serpentines, en particulier les plus grosses, est plus difficile. Les chélydres serpentines peuvent être rapides et elles peuvent mordre. Elles peuvent également pivoter rapidement ou même se précipiter en avant. Ne saisissez pas les côtés de la carapace d’une chélydre serpentine, car elle peut tourner la tête brusquement et vous mordre.

Une option pour déplacer une chélydre serpentine consiste à la tirer sur un tapis de sol d’automobile. Placez le tapis derrière la tortue, saisissez l’arrière de la carapace près des pattes arrière et faites glisser la tortue sur le tapis. Ne tirez pas la tortue par la queue, car vous pourriez la blesser. Une fois la tortue sur le tapis, faites glisser celui-ci hors de la route en gardant une main sur le dos de la tortue.

Une autre technique recommandée pour déplacer une chélydre serpentine consiste à la soulever à l’aide d’une pelle. Si vous avez une pelle dans la voiture, approchez-vous de la tortue par-derrière et glissez la pelle sous celle-ci. Ensuite, soulevez la chélydre serpentine et enlevez-la de la route. Ne soulevez pas trop la pelle, car la tortue pourrait tenter de se déplacer et tomber.

Regardez notre vidéo pour savoir comment saisir une chélydre serpentine à la main en toute sécurité pour la déplacer de la route.

Pour en savoir plus sur comment vous pouvez aider les tortues, visitez AidezLesTortues.ca

6 conseils qui vous aideront à profiter pleinement des bains de forêt

Qu’est-ce que le bain de forêt?

Le bain de forêt consiste à absorber l’ambiance de la forêt. Il s’agit de s’y baigner l’esprit et l’âme. Le Shinrin-yoku, de son nom officiel, est un concept que le Japon a adopté en 1982 et dont on a constaté les bienfaits importants sur la santé des gens.

Il s’avère que les promenades en forêt peuvent vraiment avoir un effet bénéfique sur la santé. D’après diverses études scientifiques, les bains de forêt peuvent :

  • réduire votre pression artérielle;
  • réduire votre pouls;
  • réduire votre taux de cortisol (cette vilaine hormone de stress);
  • faire obstacle à la dépression;
  • vous donner de l’énergie
  • et vous débarrasser de la colère.

forest bathingVoici 6 conseils qui vous aideront à profiter pleinement des bains de forêt :

Conseil no 1

Si vous êtes vraiment stressé, allez faire une longue marche dans les bois. Dans le cadre d’une étude qui comparait les taux de cortisol après une promenade en forêt aux taux de cortisol après une promenade en milieu urbain, on a constaté que le taux d’hormones de stress était moindre chez les gens qui s’étaient promenés en forêt.

Conseil no 2

Ralentissez. Vous n’êtes pas en train d’essayer de gagner une course. Ralentissez votre cadence et imprégnez-vous de beauté. Vous serez plus attentif aux sons, au visuel et aux odeurs tout autour de vous.

Conseil no 3

Laissez votre téléphone à la maison. Sans votre téléphone, vous ne pourrez pas être dérangé par des notifications ou des appels. De plus, vous ne serez pas tenté de prendre des photos des beautés qui vous entourent à chaque pas.

forest bathing

Conseil no 4

Quand vous êtes déprimé, le bain en forêt est la solution. Une promenade de seulement 40 minutes en forêt peut améliorer votre humeur et vous redonner un sentiment de vitalité. Si vous voulez profiter de tous ses bienfaits, envisagez d’y consacrer plus de temps et marchez en forêt tous les jours.

Conseil no 5

Gardez les yeux grands ouverts. On ne sait jamais sur quelle créature merveilleuse on peut tomber quand on marche en forêt. Restez à l’affût des oiseaux, des petits mammifères, des grenouilles, des tortues, des libellules et des autres créatures. La forêt grouille de vie et d’espèces qui la considèrent comme leur chez-soi.

Conseil no 6

Prenez une grande inspiration. L’air est différent en forêt. Pensez à tout l’oxygène que vous inspirez. Nous vous encourageons à consacrer 5 minutes de votre promenade à une agréable petite méditation, en vous concentrant sur votre respiration afin de maximiser votre expérience.

forest bathing

Préserver la vitalité de nos forêts

Si vous aimez les promenades en forêt, vous serez heureux de savoir que notre équipe de chercheurs de la Fédération canadienne de la faune travaille dur à conserver la vitalité et la santé de la forêt. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour conserver la faune qui considère la forêt comme son chez-soi.

Vous pensez que vous connaissez bien les arbres du Canada? Participez à notre jeu-questionnaire sur les arbres pour tester vos connaissances. Sinon, apprenez-en plus sur notre travail pour les forêts.