Capture accessoire de l’anguille d’Amérique : information critique pour les pêcheurs à la ligne

sarah releasing american eel into ottawa river

À l’approche de la saison chaude, plusieurs pêcheurs regarnissent leurs coffres à pêche et préparent leurs cannes avec anticipation.

Plus de trois millions de personnes s’adonnent à la pêche chaque année au Canada. Pour plusieurs d’entre eux, c’est bien plus qu’une chance de savourer du bon poisson frais. Cette activité leur permet de relaxer, de passer du temps avec leurs familles et amis, et de renouer avec la nature.

Mais être un pécheur responsable, c’est aussi savoir comment manipuler de façon sécuritaire n’importe quel poisson qui s’accroche à l’hameçon – même si ce n’est pas l’espèce que vous vouliez attraper.

A closeup of an American Eel © Sarah Gough
 © Sarah Gough

L’anguille d’Amérique est un de ces poissons que l’on peut accidentellement pêcher dans le centre et dans l’est du Canada. En Ontario, les populations d’anguilles ont diminué de plus de 99 % depuis les années 80. Et puisqu’elle est considérée comme une espèce en péril en Ontario, la pêche en est interdite. Cependant, il arrive que cette espèce rare morde à l’hameçon et surprenne véritablement un pêcheur. Elle doit alors être relâchée immédiatement!

Quoi faire?

Sauriez-vous quoi faire si vous attrapiez accidentellement une anguille d’Amérique? La Fédération canadienne de la faune peut vous aider!

american eel on fishing line
Comment décrocher une anguille d’Amérique d’un hameçon @ Aline Litt

En 2018, la FCF a fait des tests pour savoir quelle est la meilleure façon de relâcher des anguilles prises de façon accessoire. Nous sommes heureux d’annoncer que toutes les anguilles d’Amérique ont survécu aux tests, peu importe si elles ont été relâchées en coupant la ligne ou en retirant l’hameçon.

Mieux encore, après une période de suivi de sept jours, 87 % des anguilles n’avaient plus ou que très peu de signes de blessures causées par l’hameçon. De plus, chez une grande portion des anguilles que l’on avait relâchées en coupant le fil, l’hameçon était tombé tout seul, les hameçons au crochet moins prononcé étant tombés plus facilement. Tout indique que les conséquences de la capture accessoire par les pêcheurs ne sont pas trop sérieuses pour l’anguille.

Bref…

La conclusion? Si vous attrapez une anguille d’Amérique, ne soyez pas intimidé – vous n’avez qu’à la relâcher!

Vous pouvez choisir entre couper la ligne ou retirer l’hameçon. Cependant, il est probablement plus facile et plus rapide de couper la ligne, car il est parfois très difficile de tenir ces longs poissons!

Apprenez-en davantage sur l’anguille d’Amérique et d’autres projets connexes.

 

Aline Litt

Auteur : Aline Litt

Aline Litt est biologiste à la Fédération canadienne de la faune. Elle se concentre sur des projets liés à la conservation de l’anguille d’Amérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *